Pourquoi décrypter les étiquettes de ses produits cosmétiques ?

J’ai la chance d’avoir une rubrique « Les astuces de Pauline » sur le site de MOBIL’ACTU. Je vous partage ce super article rédigé par Lauriane. Vous trouverez l’original de l’article sur son site (en cliquant ICI), que je vous conseil vivement de visiter pour découvrir plein d’info sur L’enclave des papes et Le pays de Grignan. Quelle chance d’habiter ici !

Pour ce premier rendez-vous de la rubrique « Les astuces de Pauline », nous avons choisi d’aborder le thème de la lecture des étiquettes des produits cosmétiques. Face à la jungle des produits et des marques aussi différents les uns des autres, nous sommes souvent perdus et démunis face à un langage scientifique totalement abstrait à nos yeux. De nombreuses enquêtes ont mis à jour le caractère néfaste pour la santé de certains composants voir même un manque d’utilité pour la peau ou les cheveux.

S’intéresser à la composition de nos produits de beauté du quotidien se révèle donc importante. Nous avons donc posé cette question à Pauline :

Pourquoi faut-il décrypter l’étiquette d’un produit cosmétique ?

« Aujourd’hui, j’ai besoin d’écrire sur les compositions. Nous sommes tous en mesure de pouvoir décrypter les compositions de nos produits cosmétiques et alimentaires grâce à des applications (ex : Yuka), des sites internet (ex : quechoisir.org) ou encore les réseaux sociaux. Mais avant de le faire, il faut vouloir se renseigner. Et malgré les alertes données, je vois des consommateurs continuer à acheter ces produits, et à faire vivre ces grands industriels. Alors qu’en France, nous avons des artisans qui fabriquent des produits de qualité, sain, bio et qui se préoccupent vraiment de notre santé et de notre planète. C’est mon « coup de gueule » car j’en ai gros sur le cœur.

Retournez le produit et regardez l’étiquette

Le greenwashing est une méthode de marketing consistant à baser sa communication autour de l’enjeu écologique. Cette pratique est présente partout. Les consommateurs font confiance car l’étiquette sur le devant du produit est jolie. Mais cela ne suffit pas et il faut être plus vigilant c’est à dire : retourner le produit pour regarder sa composition. Pas simple me direz-vous mais c’est un peu comme à l’école, tout s’apprend.

Commençons par les listes de composants à éviter :

Liste des parfums et conservateurs à éviter absolument :

Alpha-Isomethyl Ionone , Amyl Cinnamal ; Amylcinnamyl Alcohol , Anise Alcohol , Benzyl Alcohol , Benzyl Benzoate , Benzyl Cinnamate, Benzyl Salicylate, Butylphenyl, Methylpropional, Cinnamal, Cinnamyl Alcohol, Citral, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Evernia Furfuracea Extract, Evernia Prunastri Extract, Farnesol, Geraniol, Hexyl Cinnamal, Hydroxycitronellal, Hydroxyisohexyl, 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Isoeugenol, Methyl 2-Octynoate.

Liste des perturbateurs endocriniens et allergènes à bannir surtout chez les enfants, adolecents et femme enceinte :

Benzophenone-1, benzophenone-3, BHA, cyclopentasiloxane, cyclotetrasiloxane, cyclomethicone, ethylhexyl methoxycinnamate, methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone, p-phenylenediamine (et substances dont le nom contient « P-phenylenediamine »), propylparaben, potassium propylparaben ou sodium, propylparaben, phenoxyethanol, sodium lauryl sulfate, triclosan, ammonium lauryl sulfate, butylparaben, potassium butylparaben ou sodium, butylparaben.

Liste des molécules toxiques à bannir :

BHA, Butylparaben, propylparaben, sodium butylparaben, sodium propylparaben, potassium butylparaben, potassium propylparaben, Ethylhexyl methoxycinnamate, Triclosan, Benzophenone-1, benzophenone-3, Cyclopentasiloxane, cyclotetrasiloxane, cyclomethicone, Acide salicylique, Butylphenyl methylpropional, BHT, Methylisothiazolinone (MIT), methylchloroisothiazolinone (MCIT), Résorcinol, Phenoxyethanol, Sodium lauryl sulfate, ammonium lauryl sulfate, Dioxyde de titane, Huiles minérales et hydrocarbures de synthèse …

Vous trouverez des compléments d’informations sur le site : https://www.quechoisir.org/decryptage-produits-cosmetiques-les-fiches-des-molecules-toxiques-a-eviter-n2019/

Ces listes sont impressionnantes. Comment nous retrouver parmi tous ces noms qui ne nous disent rien. C’est très simple, consommons des produits où les ingrédients sur l’étiquette nous parlent. Ou alors utiliser une application pour vous aider, il suffit de scanner le code-barres pour trouver toutes les informations. Vous pouvez également imprimer une liste à mettre dans votre portefeuille durant les courses.

J’aimerais que nous prenions tous conscience des enjeux d’éviter à tout prix ces composants que ce soit au niveau de notre santé ou de l’environnement. Dans cette liste de molécules toxiques vous allez retrouver : des allergènes, des perturbateurs endocriniens, des pesticides, des nanoparticules, des conservateurs, du silicone … Pauline de Laka Cosm-éthiques »

GLOSSAIRE :

Parabens : conservateurs chimiques reconnaissables avec des mots en -zoate ou contenant le mot paraben

Silicones : composés synthétiques à base de silicium et d’oxygène reconnaissables avec des mots en -cone, -one ou -xane.

PEG ou PPG : ce sont des polymères c’est à dire des dérivés de la pétrochimie que l’on fabrique à partir d’oxyde d’éthylène.

Paraffines et huiles minérales : ce sont des dérivés de la pétrochimie. Sur les étiquettes, ils peuvent apparaître sous le terme de paraffinum, perliquidum, mineral oil.

SLS : ce sont des émulsifiants que l’on retrouve sous le nom de Lauryl sulfate de sodium ou ALS.

Phtalates : substances utilisés comme plastifiants et considérés comme des perturbateurs endocriniens. En Europe, un seul est autorisé « le diethyl phtalate ».

Les fabricants de cosmétiques doivent respecter une réglementation stricte. Pour l’étiquetage de leurs produits, il doit impérativement être stipulé plusieurs mentions (poids, volume, date de conservation …). Concernant les ingrédients, ils sont indiqués en ordre décroissant de leur volume dans le produit fini. Subtilité constaté, vous trouverez les noms des substances chimiques en anglais tandis que les produits naturels sont en latin. Les ingrédients des produits cosmétiques sont répertoriés sur la International Nomenclature of Cosmetics Ingredients plus communément appelé INCI. Sur le site http://www.laveritesurlescosmetiques.com , vous pouvez accéder à la recherche INCI.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser également

×