Quelles protections périodiques utiliser quand on a ses ragnagnas, quand les anglais débarquent, quand on a ses coquelicots, quand c’est la semaine ketchup !?

Nous sommes aujourd’hui conscientes que les protections périodiques qu’on a achetées et utilisées pendant des années, sont remplies d’ingrédients dangereux pour notre santé : parfum, chlore, dioxine …

Selon Greenpeace, « la dioxine est l’une des substances synthétiques les plus toxiques jamais étudiée » et ses effets sur la santé des femmes pourraient inclure l’endométriose, des dysfonctionnements ovariens, une fertilité amoindrie, l’incapacité de mener une grossesse à terme, des changements hormonaux, et certainement le cancer. (source : https://www.consoglobe.com/substances-que-cachent-protections-intimes-cg/2 )

Quelles solutions avons-nous pour ne plus faire subir à notre corps cette toxicité ?

1)      Les protections périodiques (tampons et serviettes) 100% coton bio biodégradables :

Nous ne sommes pas toutes prêtes à passer aux serviettes lavables, c’est pour cela qu’il existe une alternative beaucoup plus saine pour la santé et pour la planète que les protections basiques : Les 100% coton bio biodégradables. Plus de traitement pour blanchir le coton, plus de colorants, plus de parfums, c’est fini, on revient à l’essentiel, un bout de coton bio dans un emballage en plastique végétal biodégradable comme c’est le cas pour les protections JHO qui sont en ventes sur la boutique. En achetant JHO, en plus du bien que vous faites à votre corps, vous aidez également les femmes dans le besoin. JHO fournit des serviettes hygiéniques et tampons en coton bio à des femmes réfugiées qui vivent dans la rue ou dans des campements de fortune dans le Pas-de-Calais, via les équipes de l’opération Caminor de Gynécologie sans Frontières. Mais pas seulement… la marque œuvre dans plusieurs autres associations qui viennent en aide aux femmes au Cameroun et en Côte d’ivoire. Retrouvez les protections périodiques JHO sur la boutique.

2)      Les serviettes lavables en coton bio

Pour certaines c’est un retour en arrière, pour d’autres une révélation. Il existe aujourd’hui des supers serviettes lavables de qualité en coton bio, c’est une solution plus saine, plus confortable, plus écologique et plus économique. Et au final c’est assez simple d’utilisation car si c’est des serviettes de qualité, elles absorberont plus que des serviettes jetables. Elles sont réutilisables pendant 3 ans environ, autant dire que c’est économique car une fois que vous avez investi dans vos différentes serviettes, vous ne revenez plus dessus et en plus, autre atout majeur : PLUS DE DÉCHETS. Vous œuvrez pour votre santé tout en respectant la planète. Vous allez me dire « Oui mais les odeurs ?! » Il n’y a plus d’odeurs étant donné qu’il n’y a plus de parfums. Plus d’odeurs, plus d’irritations et un confort absolu pendant ses règles. En ce qui concerne l’entretien, vous pouvez les passer en machine. Certes cela demandera un peu de temps au niveau de l’entretien, mais la santé n’est-elle pas une priorité ?

Est-ce que cela vous dirait de trouver des serviettes lavables chez Laka cosm-éthiques ?  

3)      La culotte périodique/ menstruelle

C’est un peu le même principe que les serviettes lavables sauf qu’une culotte se garde 12H00, ensuite on rince à l’eau froide et hop en machine à 30 degrés. Confort garanti et encore une fois, pas de risque d’odeurs. Choisissez de bonnes culottes en coton, garanties sans nano particules, ni produits chimiques et au minimum certifiées Oeko-tex.

De plus en plus de « marques » se mette à la serviette lavable et/ou à la culotte périodique pour suivre la tendance mais la composition n’est pas aussi saine qu’on pourrait le penser donc encore une fois : regarder la composition (comme un cosmétique). Cette alternative écologique a une durée de vie d’environ 1 an. Cela a un coût à l’achat mais vous faites des économies sur le long terme.

4)      La Cup menstruelle en silicone médical

La fameuse Cup ! Elle est de plus en plus rependue qu’on peut même en trouver en grande surface. Elle est hygiénique, respecte la flore vaginale, économique, pratique et écologique. Choisissez une Cup en silicone médical, elle s’insère dans le vagin et retient les flux. Il existe différente taille selon les flux et vous pouvez la garder jusqu’à 8h00, il faudra alors la vider et la nettoyer.  Elle évite les irritations car elle ne dessèche pas le vagin contrairement aux tampons, et préserve donc la flore vaginale. Les risques d’infections, de mycoses, d’irritations sont largement diminuées. Une Cup peut s’utiliser jusqu’à 10 ans, ce qui est très économique et très écologique car vous réduisez considérablement le nombre de déchet. Vous pourrez retrouver sur la boutique les Cup menstruelles. Alors… vous avez testé ? Retrouvez la Cup menstruelle sur la boutique.

5)      Les éponges menstruelles

L’éponge menstruelle est une petite éponge de mer utilisée comme protection intime féminine pendant les règles. Elles ne contiennent pas de produits en tout genre qui pourrait rendre vulnérable notre vagin, et provoquer des dessèchements, des irritations voir pire des mycoses. Elles sont utilisées depuis l’antiquité. C’est une alternative écologique et économique encore car elles sont compostables et lavables. Vous pouvez vous en servir pendant plusieurs mois. Encore une fois, favorisez la qualité et la provenance de votre éponge.

6)      Le flux instinctif

Adieu les serviettes, les tampons, la cup et les éponges ! C’est une technique qui demande une grande écoute de son corps, zéro stress, un périné musclé et un flux léger. Vous avez devinez ? On prend le contrôle de son corps et on sent venir le flux couler le long du vagin, on le retient le temps de trouver des WC pour l’évacuer. Nous ne sommes pas toutes capables physiquement comme mentalement de pratiquer cette méthode mais elle existe, il y a des avantages comme des inconvénients.

J’espère que cet article a permis de vous guider et de vous faire découvrir toutes les solutions qui s’offrent à vous pour prendre soin de votre corps tout en respectant la planète.  

Cet article a 1 commentaire

  1. La cup, l’essayer c’est l’adopter ! Ça demande un petit coup de main au debut mais qui s’acquiert très vite! L’idéal est de s’entraîner sous la douche, mais une fois en place on est tranquille pour 8h 😊

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser également

×