Routine « Anti-insomnie avec les huiles essentielles »

Avant de commencer cet article, je tiens à rappeler que les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes, aux épileptiques, aux asthmatiques et aux enfants de moins de 3 ans (selon l’huile essentielle).

« L’insomnie se traduit par un sommeil perturbé : soit lorsque l’on a une difficulté à s’endormir à l’heure du coucher (insomnie initiale), soit lorsque l’on fait des réveils nocturnes fréquents ou prolongés, soit enfin quand on se réveille prématurément le matin avec une incapacité à retrouver le sommeil. Une personne peut souffrir d’un mélange de ces symptômes.

Tout le monde peut souffrir un jour de problèmes d’insomnie à une période ou une autre de sa vie :

  • Le vieillissement : les personnes souffrent plus souvent d’insomnie en avançant dans l’âge, car le vieillissement du cerveau change le fonctionnement de l’horloge biologique.
  • Être une femme : en général, les femmes semblent plus prédisposées à l’insomnie alors que les hommes sont plus sujets à d’autres troubles tels que l’apnée du sommeil. Les changements hormonaux (règles, grossesse, ménopause) peuvent expliquer en partie que les femmes soient plus touchées par l’insomnie.
  • Tendance à refouler ses émotions : cela peut se traduire en problèmes d’ordre physique incluant l’insomnie. Les gens qui n’expriment pas leurs émotions durant la journée ont tendance à traîner leurs problèmes au lit. Inévitablement, ils s’inquiètent et leurs efforts pour se débarrasser de pensées indésirables fonctionnent rarement.
  • Anxiété et hypervigilance : Les personnes anxieuses ou hypervigilantes n’arrivent pas à décompresser à l’heure du coucher. Bien au contraire, c’est lorsqu’il n’y a plus aucune distraction que les pensées reviennent en force à l’heure de se mettre au lit.
  • Hyperactivité mentale et physiologique : L’hyperexcitabilité mentale est une des caractéristiques les plus importantes. Ce terme décrit un état d’agitation mentale ou de tension musculaire qui persiste, en quelque sorte, jour et nuit. Les pensées se bousculent et la personne ne parvient pas à faire le vide. Le corps accompagne cet état : tension musculaire, battements cardiaques rapides et température corporelle élevée.
  • Les médicaments et substances : la liste des substances qui perturbent le sommeil est très longue (ex. Café, thé, tabac, alcool), et l’insomnie figure parmi les effets secondaires de nombreux médicaments.
  • Les maladies chroniques : plusieurs maladies chroniques augmentent le risque d’insomnie : l’asthme par exemple, l’insuffisance cardiaque, le reflux gastro-œsophagien, l’arthrite, les douleurs chroniques etc.

Souffrir d’insomnie chronique provoque divers types de conséquences. Tout d’abord, de la fatigue en journée (ce qui est différent de la somnolence. Cela se traduit souvent par une léthargie mentale et des problèmes de concentration et de mémoire. La motivation est aussi diminuée et un grand effort est requis pour accomplir ce qui est habituellement une tâche simple. La maladresse physique peut aussi rendre plus vulnérable aux accidents (accidents de la route, accidents du travail). »

Source : https://fondationsommeil.com/troubles-du-sommeil/troubles-du-sommeil-frequents/insomnie/

J’ai commencé les insomnies après mon accident et mon opération du coude, je ne dormais plus de 4h00 par nuit, j’ai vécu comme ça à peu près 2  mois puis j’ai cherché une solution pour retrouver un rythme de sommeil normal après l’arrêt complet des antidouleurs. J’ai mis en place cette routine pendant deux semaines tous les soirs, le temps de réhabituer mon corps. 

  • En diffusion dans un diffuseur électrique 10 min avant le couché dans votre chambre :

3 gouttes d’Huile essentielle de Lavande fine
3 gouttes d’Huile essentielle de Petit grain bigaradier

  • En massage sur le plexus solaire au moment du couché :

2 c à soupe d’Huile végétale d’Amande douce
3 gouttes d’Huile essentielle de Ravinstara
3 gouttes d’Huile essentielle de Lavande fine

  • En bain chaud déjà coulé :

Quelques gouttes d’Huile essentielle d’Orange douce, d’huile essentielle de Bergamote et d’huile essentielle de Lavande fine

  • A respirer avant de dormir (4 inspirations) :

Huile essentielle de Camomille romaine

A l’heure d’aujourd’hui je me sers de mon mélange huileux anti-insomnie uniquement quand j’en ai besoin comme dans les moments de stress ou d’hyper activité. Il faut également trouver la raison de l’insomnie, cette routine ne réglera pas le problème si vous ne trouvez pas la cause.

Autres conseils avant de se coucher :

  • Limiter les excitants après 16h00 : thé, café, alcool, chocolat, soda, tabac …
  • Couchez vous 2h00 après avoir mangé et lorsque vous avez sommeil.
  • Evitez les écrans avant de dormir
  • Pratiquez une activité physique plusieurs fois par semaine
  • Détendez-vous en pratiquant une méditation du soir

Sur ceux je vous souhaite une bonne nuit, j’espère que ces conseils pourront vous aider à vous endormir,

Bonne nuit !

Pauline

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser également

×