Routine « Anti-acné hormonale »

Il y a 1 an et demi j’ai décidé d’arrêter la pilule que je prenais depuis quasiment 9 ans. C’est à ce moment-là que j’ai fait un retour en adolescence et découvert l’acné hormonale.

L’acné hormonale est une fluctuation des hormones. Particulièrement présente chez les femmes, elle peut se manifester durant l’adolescence mais aussi à l’âge adulte. Plusieurs facteurs peuvent y contribuer notamment, les grossesses, les règles, la ménopause, l’arrêt ou la prise d’une contraception hormonale …

« De nombreuses hormones peuvent causer de l’acné. Par exemple un niveau élevé de testostérone dans le sang peut causer de l’acné hormonale. De même une production accrue de sébum due à une activité forte des glandes sébacées est souvent présente chez les femmes souffrant d’acné. L’acné peut provenir d’une prédisposition génétique mais également des poussées liées aux menstruations causées par des hormones féminines comme les œstrogènes (responsables du développement et de la régulation du système reproductif de la femme) et de la progestérone (produite également lors de la grossesse). » 

L’acné hormonale apparaît le plus souvent de façon cyclique au moment de l’ovulation, quelques jours avant les règles ou bien pendant les règles. Il se localise essentiellement sur le menton et la mâchoire. Il se compose principalement de kyste et microkyste plutôt que point noir ou blanc.

Le stress accentue l’apparition de l’acné hormonale. D’autres facteurs peuvent également rentrer en jeu comme l’alimentions, une hygiène de vie négligée ou encore la pollution extérieure.

“On estime que 50 % des femmes âgées de 20 à 29 ans souffrent d’acné. Elle touche environ 25 % des femmes âgées de 40 à 49 ans.”
(source : Christin N.Collier et al. The prévalence of acne in adults 20 years and older. J Am Acad Dermatol, Volume 58, Issue 1 – 2008)

Cette acné est une véritable source de malaise pour la plupart des femmes qui en font les frais. Certaines femmes passent des années à chercher des solutions pour diminuer ces effets.

Notre peau est très fragile durant cette période et j’ai compris que ça ne servait à rien d’employer des produits « agressifs » à répétition. J’ai commencé par intégrer le fait que mon corps avait besoin de temps pour se purger des hormones de la pilule et retrouver son cycle naturel. J’ai également essayé d’accepter au mieux cette acné hormonale. En effet au plus elle me contrarié au plus des boutons apparaissaient au plus je m’angoissais … soit un cercle vicieux. Pour tout vous dire je n’avais jamais eu autant d’acné même adolescente, j’étais vraiment très mal dans ma peau à 26 ans. J’essayais de gérer au mieux mon stress (et encore aujourd’hui !) mais la moindre contrariété engendrait un microkyste présent sur mon visage ou mon dos pendant plusieurs jours … La médiation, le yoga, le sport ou encore les activités artistiques nous aide à extérioriser nos émotions et donc à éviter les boutons. Prenez du temps pour vous, faites-vous plaisir !

Niveau cosmétique, après avoir essayé pendant plusieurs mois plusieurs produits, j’ai trouvé une routine qui m’a énormément aidé.

  1. Se laver le visage matin et soir avec un savon doux pour ma part les deux savons faisant le plus effet sont : le savon d’Alep « Délice d’Alep » et le savon au lait d’ânesse « Délicatesse d’ânesse ». S’essuyer délicatement (en tamponnant) le visage avec une serviette sèche et propre.  
  2. Appliquer matin et soir de l’huile végétale vierge et bio de jojoba
  3. Bien se démaquiller tous les jours avec une huile végétale (hors noix de coco) ou du liniment. Retirer les résidus huileux avec une eau florale de lavande.
  4. Faire un masque d’argile vert au maximum 1 fois par semaine.
  5. Pour sécher un bouton vous pouvez appliquer à l’aide de votre doigt une goutte d’huile essentielle de tea tree.

N’utilisez que des produits non comédogènes pour réduire les risques de pores obstrués. Tous les produits cités ci-dessus sont disponibles dans la boutique, il vous suffit de cliquer dessus.

L’arrêt de la pilule m’a engendré d’autres problèmes hormonaux comme les sécheresses et les infections … Aujourd’hui 1 an et demi après, j’ai la chance incroyable de ne plus avoir d’acné (ou très peu) et beaucoup moins de soucis lié à cet arrêt. J’aurais aimé qu’on m’explique avant de prendre la pilule de quoi elle se compose, quels sont les risques liés à sa prise et à son arrêt.

Si vous avez des questions n’hésitez surtout pas à me contacter par e-mail. Je vous souhaite courage et patiente…

Pauline

Cet article a 1 commentaire

  1. Super article avec des solutions et des conseils.
    Un article similaire pour les peaux à la ménopause serait chouette et utile
    😉

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser également

×